Il s’accrochait à la pente comme si sa survie en dépendait

Ce qui était le cas…

Ce contenu a été publié dans Aquarelles forêts. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *